dimanche 6 mai 2018

Les Héritiers, tome 2: Le Prince Brisé d'Erin Watt


Les Héritiers, tome 2: Le Prince Brisé
Erin Watt
Hugo Roman
437 pages

Reed Royal a tout. Il est beau, riche et possède une position sociale enviée de tous. Dans son école où ne sont admises que les familles de l'élite locale, les filles lui courent après et les garçons rêvent d'être comme lui.
Et, pourtant, personne ne l'intéresse en dehors de sa famille. Mais ça, c'était avant l'arrivée d'Ella.
Ce qui avait mal commencé à l'arrivée de la jeune protégée de son père se transforme en quelque chose de radicalement différent. Un besoin de l'avoir près de lui, de la protéger.
Or, à cause d'une erreur idiote, Ella va s'éloigner. Le chaos s'installe chez les Royal, et le monde de Reed s'effondre. Ella ne veut plus avoir affaire avec lui. Elle pense qu'ils ne font que s'autodétruire. Et si elle avait raison ? Secrets, trahisons, ennemis. Des situations jusque-là inconnues pour Reed. S'il veut récupérer sa princesse, Reed va devoir lui prouver qu'il est un type bien.





Vous souvenez-vous de ma chronique du tome 1, que j'ai posté il y a à peine quelques semaines? Si vous voulez un petit rafraîchissement de mon avis sur La Princesse de Papier, vous pouvez cliquer juste ici, mais si vous avez aussi lu ce tome, vous devez être au courant: la fin de ce premier tome était vraiment (pour moi) inattendue, et elle a donné à l'histoire une profondeur et un mystère auxquels je ne m'attendais pas. 

Est-ce qu'on peut dire que c'est la marque de fabrique d'Erin Watt? Parce que, sincèrement, cette fin de deuxième tome m'a presque tué, je vous jure. J'ai rarement la surprise facile lors d'une lecture, mais il faut croire que pour cette série new adult, je suis bon public, parce que je me surprends moi-même à être autant surprise par cette fin surprenante (si vous n'aviez pas compris jusqu'à maintenant à quel point cette fin m'a laissé en état de choc, je vous le donne en mille: j'ai été énormément surprise). 

Juste pour ça, j'espère vraiment que vous aurez envie de plonger dans cette série si ce n'est pas déjà fait. Ensuite, même si ce n'est pas l'histoire la plus prenante et mieux écrite du monde (même si selon moi, l'écriture est parfaite pour ce style de roman: fluide, rapide, simple avec un soupçon de juste-ce-qu'il-faut d'humour et d'émotions), c'est assurément une série qui mérite le détour si on aime le new adult, ou les histoires plutôt torturées/d'amour compliqué. 

Ce que j'aime encore et autant dans ce deuxième tome que dans le premier, c'est le monde à moitié tordu, à moitié cruel dans lequel on plonge, et dans lequel on suit nos protagonistes évoluer, maturer et se découvrir eux-mêmes. On voit en même temps qu'eux les clans se former, les personnages changer, et les dommages et les séquelles que ce genre de vie à la fois riche et à la fois handicapante provoquent chez certains de nos chouchous. C'est d'ailleurs un point de cette série que j'aime beaucoup: elle aborde, de manière assez réelle, les problèmes auxquels peuvent faire face les gens dans le parcours de leur vie. Entre autres sont abordés les thèmes de la prostitution, de l'alcool, de la drogue et de l'addiction en toute sorte. 

En bref, je vous conseille cette série si, comme moi, vous aimez bien vous réfugier dans des lectures plus légères, sans qu'elles ne soient trop gnangnan, et je remercie également énormément Andreïna et Hugo Roman pour cet envoi! 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire