lundi 7 mai 2018

Je te hais... passionnément de Sara Wolf


Je te hais... passionnément
Sara Wolf
Pocket Jeunesse
352 pages

RÈGLE NUMÉRO 1 :

Ne jamais parler d'amour

RÈGLE NUMÉRO 2 :

Ne jamais penser à l'amour

RÈGLE NUMÉRO 3 :

Éviter tout sentiment

Isis Blake, 17 ans, a un objectif : ne JAMAIS retomber amoureuse. Alors qu'elle tente de s'intégrer dans son nouveau lycée, elle tient à ce que personne n'apprenne qu'avant elle était obèse... et qu'elle avait un coeur. Mais, au lieu de se faire discrète, Isis colle son poing dans la figure de Jack Hunter, celui qu'on surnomme "le Prince de Glace". Dès lors les couloirs du lycéedeviennent un champ de bataille. Leur guerre sera sans merci...





Ce. Livre. M'a. Fait. Passer. Une. Nuit. Blanche. Carrément, oui oui. Bon, déjà, je l'ai lu il y a plusieurs mois (c'est-à-dire en décembre, oups!), mais depuis, j'avais eu un petit creux de chroniques et de lecture, et des nouvelles peu réjouissantes sur ma santé (si vous faites partie de mon squad instagram et que vous avez vu ma dernière publication, vous êtes déjà au courant, et si ce n'est pas le cas et que vous voulez remédiez à la situation, c'est ICI), ce qui a causé une petite, toute petite pause de chroniques, et un léger retard au niveau de mes avis littéraires, mais here I am, et je vous parle aujourd'hui de ce roman dont on a entendu parler un peu-beaucoup-énormément depuis les derniers mois, et croyez-moi, je comprends l'engouement qu'il peut y avoir autour de cette histoire young-adult complètement addictive

Comme je l'ai déjà mentionné au début de mon article, effectivement, ce roman m'a fait passer une nuit blanche, et j'en ai été assez heureuse, car malgré mes yeux pochés et mes bâillements incessants, j'ai découvert une histoire où les sentiments, les vies et les difficultés de plusieurs personnages s'entremêlent, une histoire dans laquelle on s'attache à une jeune femme (qui a, au passage, un prénom tellement beau!) qui a un passé un peu trouble et un présent tout aussi incertain. Les pourquoi du comment, du quand et du qui se dévoilent au fil du récit, et sous les couches de sarcasmes, d'humour et de faux sourires, on entrevoit peu à peu une fille blessée par la vie et par un garçon - une fille qui a décidé que l'amour, ce n'était pas pour elle. Et à côté de ça, toujours du point de vue d'Isis, on apprend à connaître, lentement mais sûrement, ce ténébreux Jack, qui cache bien des secrets et qui est autant confronté à des misères que notre protagoniste principale. 

Si vous vous dites que ce petit résumé est assez cliché, et sur-utilisé, vous avez peut-être raison, mais là n'est pas la question. Si vous décidez de vous plonger dans ce récit addictif, à moitié entre l'histoire de la reconstruction difficile d'une adolescente et à moitié entre une romance qui papillonne entre des émotions contradictoires, vous ne serez pas déçus, car on a ici des personnages bien construits, profonds et psychologiquement crédibles. 

L'écriture est égale à Isis: parfois humoristique, parfois sarcastique, toujours vraie. La plume de Sara Wolf est également très fluide, et c'est un des points forts de ce roman, car ce style coulant et simple fait en sorte que cette histoire soit presque incapable à lâcher (d'où ma nuit blanche, hehe!). 

En plus de desservir des personnages vrais et attachants, le récit se construit aussi autour de certains mystères, certaines zones d'ombres qui font partie des passés de nos protagonistes, et qui surgissent dans le roman, en amenant un genre de suspense qui s’intensifie tout au long de la lecture

En bref, ce roman a été une très belle découverte, et alors que je m'attendais à peu, je dois l'avouer, j'ai été surprise de découvrir bien plus qu'une petite histoire d'amour lambda sans fond. Je vous conseille ce roman, qui pourra vous accompagner à merveilles dans ce joli début de printemps!

Je tiens à remercier Interforum Editis Canada pour l'envoi de cette belle histoire!


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire