lundi 12 janvier 2015

Nos étoiles contraires de John Green

Nos étoiles contraires
John Green
Éditions Nathan
336 pages

Hazel, 16 ans, est atteinte d'un cancer. Son dernier traitement semble avoir arrêté l'évolution de la maladie, mais elle se sait condamnée. Bien qu'elle s'y ennuie passablement, elle intègre un groupe de soutien, fréquenté par d'autres jeunes malades. C'est là qu'elle rencontre Augustus, un garçon en rémission, qui partage son humour et son goût de la littérature. Entre les deux adolescents, l'attirance est immédiate. Et malgré les réticences d'Hazel, qui a peur de s'impliquer dans une relation dont le temps est compté, leur histoire d'amour commence... les entraînant vite dans un projet un peu fou, ambitieux, drôle et surtout plein de vie.







Nos étoiles contraires était le tout premier roman de John Green que je lisais. J'avais entendu bien des avis positifs à son sujet et plusieurs booktubeuses que je regardais ou blogueuses que je lisais disaient sans cesse que ce livre était un des meilleurs qu'elles aient lus de leur vie. Donc, faut pas se le cacher, j'avais des attentes, de très grosses attentes.
Je crois que ce n'est jamais bon de commencer un livre quand on en a beaucoup d'attentes car on en ressort souvent déçu, et dans mon cas, c'est ce qui s'est passé pour ce bouquin. Il était bien, mais il n'arrivait pas à la cheville de ce que j'en attendais, et ça m'a considérablement déçue. Je sais pertinemment que si j'avais lu ce roman en ne le connaissant pas vraiment, en n'ayant aucune attente, j'aurais sûrement été très satisfaite et n'aurai pas été déçue le moins du monde, mais ce n'est pas ça qui s'est produit.
Je m'attendais à avoir un bouleversement extrême. Bien sûr, l'histoire - tragique et merveilleuse - d'Augustus et de Hazel a su m'émouvoir énormément et me faire verser quelques petites larmes, mais j'étais certaine que ce livre allait être, pour moi, une révolution et une lecture merveilleuse que, quand je suis sortie du récit, je n'ai pas été si conquise que ce à quoi je m'attendais. 

On retrouve Hazel, qui est atteinte d'un cancer incurable. On sait qu'elle va mourir et elle le sait aussi. Pourtant, elle n'est pas déprimée ni tout le temps en larmes, la tête fourrée dans une boite de mouchoirs. C'est un aspect de l'histoire que j'ai beaucoup aimé. Hazel est forte et ne se laisse pas rabaisser par les épreuves de la vie. J'ai beaucoup aimé son caractère et son attitude et malgré la lourdeur des sujets abordés dans le livre de John Green, l'histoire reste tout de même légère et agréable à lire. 

Augustus. Je l'ai adoré. Il est drôle, chaque mot qui sort de sa bouche a une signification, il est doux, attentionné et aussi persévérant que Hazel. Il a conquis mon coeur du début à la fin et encore aujourd'hui, quand je repense à lui, au personnage que John Green a su mettre en place, j'ai le sourire aux lèvres et quelques frissons sur les bras. 

Quant à l'histoire, elle était bien, même si j'ai trouvé qu'il y avait quelques longueurs, notamment quand Hazel et Augustus parlent sans cesse de leur écrivain fétiche et qu'ils le rencontrent. À part ce léger détail, le récit était vivant et se lisait très très vite. 

J'ai beaucoup aimé l'écriture de John Green et je crois bien bientôt lire un de ses autres romans - Qui es-tu Alaska? me fait d'ailleurs beaucoup d'oeil - et redécouvrir ce style d'écriture fluide, léger et portant de grandes morales. 

En résumé, Nos étoiles contraires fut une bonne lecture, mais m'a déçue tout de même car j'en attendais beaucoup trop. Malgré tout, je me suis attachée aux personnages et j'ai beaucoup aimé l'histoire en elle-même


  _____________________________________________

Ce roman faisait partie de mon challenge young-adult/jeunesse organisé par Muni! 






samedi 10 janvier 2015

50 nuances de Grey de E. L. James

50 nuances de Grey

E. L. James

JCLattès

551 pages

Résumé:

Lorsqu’Anastasia Steele, étudiante en littérature, interviewe le richissime jeune chef d’entreprise Christian Grey, elle le trouve très séduisant mais profondément intimidant. Elle tente de l’oublier – jusqu’à ce qu’il débarque dans le magasin où elle travaille et l’invite à un rendez-vous en tête-à-tête. 
Naïve et innocente, Ana ne se reconnait pas dans son désir pour cet homme. Quand il la prévient de garder ses distances, cela ne fait que raviver son trouble. 
Mais Grey est tourmenté par des démons intérieurs, et consumé par le besoin de tout contrôler. Lorsqu’ils entament une liaison passionnée, Ana découvre ses propres désirs, ainsi que les secrets obscurs que Grey tient à dissimuler aux regards indiscrets… 


Mon avis:

En commençant, je vais tout de suite avertir que cette chronique sera pour le moins mitigée. J'avais, bien entendu, comme la plupart des gens, lu des avis très négatifs et d'autres très positifs. Je n'attendais donc pas grand-chose de ce roman, et j'ai bien fait, car si je m'étais attendue à le trouver fantastique, j'aurais été très déçue. 

J'ai lu ce livre il y a plusieurs semaines, début novembre, donc il est loin dans mon esprit et j'espère que ma chronique ne sera pas trop décousue, mais je ferai en sorte que mon avis et ce que je dis soit le plus clair possible. 

Par commencer, nous suivons le point de vue de Anastasia, aka Ana, une jeune étudiante en littérature de 21 ans qui rencontre par un hasard de la vie un homme très riche et qui a des goûts peu communs côté sexe, ou du moins tabous dans la société - enfin, de moins en moins vu le succès qu'à eu ce roman. 

Je ne sais pas trop quoi dire de Ana. Je l'ai trouvé peu attrayante, parfois même très fade, elle était naïve, et je n'ai pas réussi à m'attacher à elle. Ses dilemnes avec son ange et son démon m'ont souvent fait soupirer et j'étais archi-lassée de toujours l'entendre penser des choses parfois peu intéressantes. Je me sens cruelle en écrivant ces mots, mais je n'ai pas du tout aimé Ana et j'aurais espéré que le personnage principal féminin soit plus «vivante» et moins lassante

Christian. Ah, ce cher Christian. Au début, je l'aimais beaucoup, mais plus le roman avançait, plus je me détachais de lui. Mis à part son passé, son histoire difficile et touchante, je n'ai rien trouvé chez lui qui mérite que je m'y attarde. Certes, la relation d'Ana et de Christian n'est pas la même qu'on peut lire dans un roman YA où la plupart du temps, on tombe sous le charme du garçon, et le personnage de Christian est loin de ressembler à un jeune homme ordinaire, mais quand même, je ne trouvais pas qu'il était si extraordinaire que ça. 

L'histoire et son déroulement étaient corrects, les pages se tournaient vite et j'ai bien aimé l'écriture de E. L. James. Malgré quelques défauts, ce roman était dans l'ensemble plaisant à lire, mais je ne crois pas me lancer dans le deuxième tome, de peur de vraiment me lasser. 

mardi 6 janvier 2015

Top Ten Tuesday #7

Le Top Ten Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire défini. Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et repris en français par Iani



Le thème de cette semaine est
Le Top Ten des livres lus en 2014










Sur ce, joyeuse nouvelle année! Je vous souhaite tout le bonheur du monde et autant de bonnes lectures que vous le voulez! 



C'est lundi, que lisez-vous? #5

Voici un rendez-vous mis en place par Galleane et Malou. Il s'agit de rendre compte de nos dernières lectures, de celles actuelles et des prochaines en répondant à 3 questions.


La semaine dernière, j'ai lu


Oui, je dois avouer que la semaine passée, ce fut ma semaine New Adult! Ce fut aussi une semaine riche en lecture, car ces dernières furent vraiment vraiment très bonnes! 


En ce moment, je lis



Je ne sais pas quoi en penser jusqu'à maintenant. Je ne suis pas du tout attachée aux personnages et même si l'histoire est bien pensée et bien écrite, ce roman, pour l'instant, ne fait ni chaud ni froid, ce qui est décevant étant donné ce que j'en attendais.



Ce que je lirai par la suite (et  que j'ai vraiment hâte de lire!!!)




Bon lundi à tous et passez une belle semaine!

Cruelles de Cat Clarke

Cruelles
Cat Clarke
Robert Laffont
432 pages


Alice King ne s'attend certes pas aux vacances de sa vie lorsqu'elle part avec sa classe pour un séjour dans la nature écossaise, mais elle n'est pas non plus préparée à la tournure plus que cauchemardesque que vont prendre les événements.

Alice et sa meilleure amie Cass sont coincées dans une cabane avec Polly, l'associale de service, Rae, la gothique aux terribles sautes d'humeur et Tara, la reine des pestes. Populaire, belle et cruelle, cette dernière prend un malin plaisir à humilier les autres.

Cass décide qu'il est grand temps de donner à Tara une leçon qu'elle n'est pas prête à oublier. Se met alors en marche une succession d'événements qui vont changer la vie de ces filles à tout jamais.
Une irrésistible histoire de secrets coupables et d'amitiés troubles...






Mon avis:

Je revenais des États-Unis et j'avais loué à la bibliothèque deux romans de Cat Clarke, en n'ayant pas vraiment d'attentes puisque le résumé était certes palpitant et donnait envie, mais ne ressemblait en rien à ce que j'avais habitude de lire. Mais alors, alors, alors là! La surprise que j'ai eu quand j'ai fermé la dernière page de ce roman et que je me suis dit, le coeur battant et le cerveau ramolli, que c'était un des livres les plus ouuuuuuf que j'ai lu de ma vie. 

Après avoir lu Cruelles, je suis allé voir des avis sur la blogosphère et j'en ai vus des vraiment mitigés. Bien sûr, les fautes que la maison d'édition a pu faire (comme se tromper, dans la traduction, de prénoms) a certainement enlever un peu de valeur à ce roman, mais n'en reste pas moins que ce livre a vraiment été quelque chose de gros pour moi. 

J'ai beaucoup beaucoup adoré Alice, et j'ai souvent eu des élans de compassion pour elle, surtout quand on découvre son passé et certains événements de sa vie. Je l'ai beaucoup aimé car elle essayait de tenir tête à sa meilleure amie Cass, qui était pour sa part très dure et anti-émotions - ou presque -,  et elle essayait de garder le cap et de ne pas se noyer dans ses secrets trop pénibles. Ce fut pour moi une belle héroïne, une victime et une coupable à la fois. 

J'ai moins aimé les autres personnages, pas dans le sens où ils ne me touchaient pas et où je ne les comprenais pas, mais dans le sens où, en tant que personne vis-à-vis des personnes, je ne les ai pas aimé. Polly m'a fait froid dans le dos à plus d'une reprise et je l'ai détesté de toute mon âme pour tout. Cass non plus n'a pas échappé à ma haine. 

Je ne sais pas trop quoi penser de Tara. Au début du roman, je ne pensais pas du tout avoir de pitié ou de compassion pour elle, car c'est le genre de personnes, au lycée, que je ne pourrais pas supporter, mais quand on la découvre réellement, on se rend compte qu'en fait, Tara est une personne à part entière et que malgré tout, peut-être ne méritait-elle rien de tout cela. 

Enfin, l'histoire. J'ai complètement adoré, mais vraiment. L'histoire que Cat Clarke a construit m'a vraiment époustouflé et j'ai vraiment accroché. Je n'ai pas pu lâcher ce roman une seule seconde, du moins pas avant de l'avoir terminé et même après, j'avais de la difficulté à le poser. 

Aucun passage n'est trop long ou trop court, tout est parfaitement écrit et décrit, les lieux, les personnages et les actions sont faciles à imaginer et, en fait, tout de ce roman fait que cette histoire soit une histoire vraiment très bonne, fluide et extrêmement touchante. 

Cat Clarke a le don d'avoir une écriture tellement sublime, une écriture qui vous touche en plein coeur et vous perce des trous dans le corps et l'âme. Dans tous ses romans, Clarke fait avec perfection la description psychologique et mentale de ses personnages, ce qui permet de toujours les comprendre et de bien les comprendre. Ce que j'adore par dessus-tout de cette auteure, c'est la facilité qu'elle a à nous envelopper dans son histoire, avec ses personnages, et dans le récit. 

La seule et unique chose qui pourrait m'empêcher d'avoir eu un coup de coeur pour ce livre est la fin qui m'a mis dans une rage pas possible. Plus j'approchais de la fin, plus je me disais que ça ne pouvait tout simplement pas finir ainsi. C'était impensable. Et puis finalement, impensable ou non, c'est arrivé. J'ai voulu hurler, crier et jeter le livre par la fenêtre. J'aurais tellement aimé découvrir le après, savoir ce qui se passerait, même si on peut facilement le deviner. 

En bref, ce livre fut une découverte phénoménale et une lecture sombre mais fabuleuse. Je le recommande à tous, car j'ai complètement adoré (et de tout façon, je recommande tous les livres de Cat Clarke) et qu'il fait vraiment réfléchir. 

                      _____________________________________________

Ce roman faisait partie de mon challenge young-adult/jeunesse organisé par Muni! 








lundi 5 janvier 2015

TAG: Taylor Swift

Salut, les pandas! 
Oui, je sais, je mets beaucoup trop de gif de pandas... Mais avouez que les pandas, c'est vraiiiiiment trop chous! Je peux pas m'en empêcher. 


Aloooooors, aujourd'hui (ou ce soir-cette nuit car, par ici, il est une heure du mat') j'ai décidé de vous faire (enfin, de me faire) le Taylor Swift Booktag, que j'ai découvert sur la chaîne de MalorieDuns Books! Je suis pas vraiment fan de Taylor Swift, mais j'aimais bien les questions, donc voili voilou, je me suis lancée! 

♫ We Are Never Ever Getting Back Together

Une série dont tu étais amoureuse mais avec laquelle tu veux rompre maintenant

La communauté du Sud - Sookie Stackhouse

Fut un temps où je dévorais cette série et où j'achètais les tomes suivants sans même avoir fini ceux d'avant. Aujourd'hui, je me demande comment j'ai pu aimer autant cette série parce qu'en fait, en y repensant, je me rends compte que Sookie me tapait affreusement sur les nerfs et que l'histoire se répétait souvent, pour ne pas dire toujours. Bref, je me suis tannée de cette série (sorry, Eric!), je ne la lis plus et je m'en porte très bien!

♫ Red
Un livre avec une couverture rouge
 Hunger Games - L'embrasement 

Quoi dire de plus? 

♫ The Best Day
Choisis un livre qui te rend nostalgique
Rouge Rubis 

Parce que je me souviens que quand je le lisais, il y a de ça plus ou moins 3 ans, il y avait quelque chose en moi et quelque chose dans l'air qui était merveilleux. Encore aujourd'hui, je ne peux pas détecter quoi, mais je sais que ce livre a été une lecture merveilleuse et quand j'y repense, ouioui, ça me rend nostalgique.

♫ Love Story
Prendre un livre avec un couple interdit
Le baiser interdit

En fait, le titre dit tout, non? Un sorcier, une hybride. De la magie, de l'amour (interdit) et des petits secrets. Très bon mélange!

♫ I Knew You Were Trouble
Un méchant personnage que tu ne peux t'empêcher d'aimer
Vampire Academy 

Je ne ferai aucun spoils, au cas où quelqu'un n'aurait pas encore lu cette saga géniale (si c'est le cas, arrêtes de lire cet article et précipite-toi à le lire!), mais Dimitri, je n'ai jamais pu m'empêcher de ne plus l'aimer, même à une certaine époque où il n'était plus le Dimitri que j'avais connu au début de la série. 
Dimitri, je t'adoooooore.

Et sérieux, le film ne rend justice à rien de la saga.

♫ Innocent
Un livre dont on t'a spoilé la fin
Allegiant

Je n'ai même pas encore lu ce livre, mais quelqu'un m'a spoilé la fin, la triste fin déchirante, et depuis ce spoil imprévu, je n'ai pas eu le courage de commencer ce livre, de peur d'être en rage et pleine de tristesse à la fin.



♫ Everything Has Changed
Un livre où un personnage évolue beaucoup
Night School

C'est fascinant, sérieusement, le chemin qu'a parcouru Allie juste dans le tome un. La différence entre la première page et la dernière est frappante. Cette jeune fille a beaucoup évolué, et c'est flagrant.

♫ You Belong With Me
La sortie qui te fait le plus envie

LE PROCHAIN ROMAN DE CAT CLARKE, OUIOUIOUI!



♫ Forever and Always
Ton couple préféré
Tes mots sur mes lèvres

Nastya et Josh ♥
Dans ce livre, tout est parfait. Tout. C'est merveilleux, comme roman, même si la couverture VF est supra-laide (désolée, directeur artistique et éditorial de Territoires).



♫ Come Back, Be Here
Le livre que tu ne peux/veux pas prêter

Enfin, pas mal tous! 

Je rigole, je rigole.




Mouais...






♫ Teardrops On My Guitar
Un livre qui t'a fait pleurer
Si je reste

Je ne fais certes pas dans l'originalité, et beaucoup de livres m'ont fait pleuré (oui, je suis un peur fleur bleue), mais celui-ci reste l'un de ceux qui m'ont fait pleurer et que je n'oublierai jamais.


Voilà! J'espère que vous aimerez découvrir mes goûts et mes lectures grâce à ce tag!
Et vous, quels sont vos livres tirés des titres de la jolie country-girl blonde? ;D






samedi 3 janvier 2015

In My Mailbox - Fin décembre * Spécial Noël *

In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C'est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. 


Je vous avais laissé dans mon dernier IMM de Novembre-Décembre (juuuuuste ici!)en disant que je n'aurais sans doute pas besoin d'en faire un autre pour la fin du mois de décembre. Eh bien, FAUX. Je ne m'attendais pas à devoir en faire un, mais puisque c'est le cas, je ne dois que me réjouir! 

Forcément, comme c'est un IMM de fin décembre, c'est donc un IMM de Noël
Je vais donc soupoudré cet article de quelques images Noëllesques (non, ce mot n'existe pas) pour mettre un peu d'ambiance, même si Noël est passé (je vais pleurer) et ne reviendra que l'an prochain.



C'est parti! 

Livres reçus à Noël




 Ce sont trois livres dont je connaissais l'auteur, mais pas le titre, ni l'histoire. Ce sera donc une découverte à faire sous peu! Si jamais vous les avez lu et aimé (ou pas), n'hésitez pas à m'en faire part ou m'envoyer le lien de vos articles, j'adorerais les lire! 





Livres que je me suis acheté avec l'argent que j'ai reçu à Noël




 J'ai déjà lu (dévorer, plutôt) Beautiful Bastard et Beautiful Stranger, que j'ai tout simplement ADORÉ
______________________





Vous pouvez donc en juger par vous-mêmes, j'ai été un peu (okayyyyy, beaucoup) folle dans l'achat de livres, mais c'est que c'est dur de se retenir d'en acheter. C'est même impensable. Je n'ai pas résisté. Mais tant mieux, hein! Parce que Noël, c'est la joie. La joie, c'est des livres. Et des livres, c'est la joie. Et Noël, c'est la joie. Donc tout ramène aux bouquins! ;D